Vins des Hospices

bannière page vente des vins hospices de nuits

La Bourgogne se distingue par l’importance des domaines viticoles de ses hospices civils, de Beaune, de Nuits et de Dijon. Ce patrimoine est composé de vignes, principalement en Côte-d’Or, léguées au fil des siècles par de généreux donateurs dont on retrouve le nom sur les étiquette. La sélection de vins des Hospices vendus au Marché aux Vins, négociant professionnel, est issue majoritairement de la célèbre Vente des Hospices de Beaune où les vins sont négociés aux enchères afin de financer les installations hospitalières mais aussi de soutenir des associations caritatives. En savoir plus ...

Les Hospices de Beaune ont été fondés en 1443 par Nicolas Rolin et sa femme Guigone de Salins qui ont fait œuvre de charité en construisant l’édifice et en faisant don de leur patrimoine à l’hôpital. Ils ont ainsi donné l’exemple aux nombreux donateurs grâce à qui le patrimoine viticole des Hospices de Beaune représente 60 hectares de vignes, principalement en Premiers Crus et Grands Crus. C’est avec beaucoup de soin et de maîtrise que Ludivine Griveau conduit ses équipes à la vigne et en cuverie. La qualité des vins est à la hauteur de leur renommée.

Le premier hôpital de Nuits Saint-Georges est plus ancien puisqu’il fut édifié vers 1270 mais il fut détruit au cours des guerres civiles et religieuses, puis rebâti à son emplacement définitif en 1633. C’est en 1692 que les sœurs hospitalières s’y installent. Les donations au cours du temps ont permis de constituer un vignoble d’un peu plus de 12 hectares en appellation Nuits Saint-Georges et Nuits Saint-Georges Premier Cru. À part quelques ares plantés en chardonnay, le vignoble est planté en pinot noir pour la production de vin rouge.

Fondés au XIIIe siècle par Eudes III, les Hospices de Dijon perdirent leurs Grands Crus quand un édit royal de 1830 obligea les grands hôpitaux à vendre leurs terres. Un siècle plus tard, l’hôpital de Dijon reconstitua sont domaine viticole. Il est aujourd’hui propriétaire d’une vingtaine d’hectares. En 2006, il confia au Château de Marsannay, la gestion de 4,5 hectares de vignes situées de Marsannay à Puligny-Montrachet. Le Château de Marsannay vinifie, élève et commercialise ces vins sous le nom de « vigne de l’Hospital de Dijon ».

Vous aimerez peut-être aussi…

preloader